PHOTOGRAPHIE

"Purienne/ Tasjaki", une étreinte artistique pure et sensuelle

Publié le

24 septembre 2021

Dès aujourd’hui, la Galerie Chenel (Paris VII) présente la première exposition du photographe sud-africain Henrik Purienne à Paris, baptisée "Tasjaki", en collaboration avec sa muse, la mannequin Natasja Madsen. Photographies intimes et portraits subtilement traversés par la beauté de la nature environnante révèlent toute la complicité de ce duo sulfureux.

© Purienne, all rights reserved, 2021

C’est entre Los Angeles, Paris et la French Riviera que l’artiste sud-africain Henrik Purienne capte toute la sensualité de ses modèles. Pour cette exposition "Tasjaki", il collabore avec sa muse et petite amie Natasja Madsen autour d’une série de photographies intimes, voguant entre érotisme et sensualité. Lascive mais solaire, la mannequin danoise se livre avec spontanéité et douceur au fil de l’exposition parsemée de sculptures anciennes appréciées du photographe.

Visuel de l'exposition à la Galerie Chenel

L’artiste qui a déjà collaboré avec les plus grands titres de mode et des magazines de presse masculine, tels que Vogue Paris, Interview Magazine ou encore Lui et Playboy, offre une série de clichés sexy, épurés et particulièrement décomplexés. Confiante, libre et énigmatique, Natasja Madsen se mue en créature à la beauté naturelle renversante et désarmante qui fascine sur chaque image. Le visage sans artifices et les cheveux emmêlés, elle évolue librement dans un environnement authentique et cristallin sous son œil artistique aiguisé.

Visuel de l'exposition à la Galerie Chenel

Visuel de l'exposition à la Galerie Chenel

"Purienne/ Tasjaki" du 24 septembre au 30 octobre prochain à la Galerie Chenel (Paris VII)

No items found.
No items found.
No items found.

Plus d'articles