ARTS

“Paradis Naturistes” : le Mucem célèbre les corps nus

Publié le

15 juin 2024

Avec ses calanques sinueuses et son soleil au beau fixe permanent, Marseille se prête parfaitement à l’exercice du naturisme ! Du 3 juillet au 9 décembre prochain, le Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem) accueillera une exposition surprenante… Corps nus et affranchissement des diktats de la société, “Paradis naturistes” vous invite au voyage.

Louis Boilley, Centre Hélio-marin de Montalivet, 1965 © Fonds Louis Boilley /Karel Oliviero

“Il a semblé nécessaire aujourd’hui de revenir aux sources d’un phénomène social qui perturbe les convenances et les injonctions esthétiques et normatives”, explique Pierre-Olivier Costa, le Président du Mucem. Dans une scénographie pensée par l’agence Trafik, l’exposition réunit 600 photographies, films, revues, objets du quotidien, peintures, dessins, livres, estampes et sculptures. Toutes ces œuvres sont issues d’archives de communautés naturistes, ainsi que de collections privées et publiques françaises et suisses.

Raphaël Chatelain, Nu dans les criques levantines, juin 2021 ©Raphaël Chatelain
Pierre Audebert, Île du Levant, 1935. Collection Éliane Schoeffert-Audebert ©Archives Pierre Audebert

Si le Larousse définit le naturisme comme une “doctrine prônant le retour à la nature dans la manière de vivre : vie en plein air, consommation d’aliments naturels, pratique du nudisme”. Ce mode de vie est au centre des critiques sociétales depuis que le vêtement est à la mode ! Alors pourquoi ne pas se pencher sur ceux qui en font un véritable combat ? Exposer des corps nus dans un pays qui pénalise la nudité est un pied de nez fait aux clichés selon la co-comissaire, Amélie Lavin, pour qui l’objectif de ce projet est de “déconstruire les idées reçues et stéréotypes sur le naturisme”. Entre textile et non textile, le dialogue est ouvert.

Laurent Sola, série "Nudistes au Cap d’Agde", juin 1982 ©Laurent Sola / Gamma-Rapho
Archives de la famille Miesseroff, années 1960. Don d'un adhérent aux Libres Culturistes de Provence ©Don d’un adhérent aux LCP – Droits réservés /
collection Lola Miesseroff
Michael von Graffenried, Joueuse de badminton, Die neue Zeit, Thielle, lac de Neuchâtel, Suisse, série "Naked in Paradise", août 2001. Tirage gélatino-argentique sur papier baryté. Collection de l’artiste, courtesy Galerie Esther Woerdehoff, Paris ©Collection de l’artiste / Courtesy Galery Esther Woerdehoff

“Paradis Naturistes”, à découvrir au Mucem, à Marseille, du 3 juillet au 9 décembre prochain.

No items found.
No items found.
No items found.

Plus d'articles